Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • CAFA asbl
  • Décentrée mais partie intégrante du CPAS de SAINT-GILLES, notre association agit dans divers secteurs de la vie sociale. Son service de Médiation de Dettes a souhaité développer une action de prévention originale et interactive.
  • Décentrée mais partie intégrante du CPAS de SAINT-GILLES, notre association agit dans divers secteurs de la vie sociale. Son service de Médiation de Dettes a souhaité développer une action de prévention originale et interactive.

Merci pour votre visite

 

Nos Autres Articles

Où SOMMES-NOUS ?

CAFA asbl

Rue du Tir, 14

1060 BRUXELLES (SAINT-GILLES)

Tél. : 02 / 600.57.30  

Fax.: 02 / 600 57 40

POUR NOUS CONTACTER

 

Réservations :

expoaction@cpasstgilles.irisnet.be

 

Adresse du blog :

cafa.expoaction@gmail.com 

 

 

20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 19:14

 

 

 

Pour une poignée de papiers... 

Cela n'a l'air de rien de prime abord, mais une expo-action de cette envergure ne s'improvise pas.

Au contraire, toute une mécanique complexe se met en branle, avec des ramifications multiples, tant les opérations à réaliser avant les jours fatidiques sont nombreuses, sans que l'on ait d'ailleurs toujours pris au préalable la mesure du temps concret que l'on devra passer à s'y soumettre.

Et du nombre de "bénévoles" qui devront y sacrifier une partie de leurs occupations journalières.  

Parmi ces incontournables tâches de l'ombre, le moindre travail ingrat n'aura pas été la préparation des documents qu'il était nécessaire de mettre à la disposition du public et de tous les destinataires de cette "première" : fardes de presse, dossier pédagogique à l'intention des enseignants, mais aussi ces grandes quantités de lettres de rappel, de mises en demeure, de courriers d'huissiers de Justice - actes de procédures ou "recouvrement amiable" - de sommations, de citations, etc... qui seraient sans ménagement distribuées aux participants pris dans l'engrenage.

DSCF6986

Le réfectoire, réduit qu'il était déjà à la portion congrue depuis quelques mois en raison de l'accroissement des effectifs, trouva provisoirement une nouvelle affectation, tous les bureaux de la rue du Fort étant occupés, certains pour des travaux certes bien éloignés de la médiation de dettes...

DSCF6988

Des fardes et des dossiers qui s'accumulent à perte de vue. 

 DSCF6989

Et des mains qui s'affairent dans des gestes particulièrement mécaniques.  

DSCF6991

Les nouvelles... 

DSCF6992

Au même titre que les anciennes. 

DSCF6993

(à suivre)  

 

 

Texte et photos Dominique VANESPEN

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires